Sauve ton bio – Post zéro déchets

J’ai récemment fait la connaissance de Manon, de «Sauve ton bio ». Le concept est simple: Chaque jour ou presque, des paniers de fruits et légumes bios et de saison sont à récupérer. Vous les achetez 50% moins cher que ce qu’ils valent. La raison? Ils ne sont pas toujours calibrés, parfois moches(ou pas!), à consommer rapidement, ou encore issus d’un sûr-stock des maraîchers.

Pour le moment, les paniers sont à récupérer chaque jour ou presque sur différentes communes de Loire Atlantique et de Bretagne en vous connectant sur l’application ou sur ce site : http://www.sauvetonbio.fr/ou-nous-trouver

J’ai récupéré mon premier panier dimanche dernier et je n’ai pas été déçue ! Salade, chou, avocat, clémentines, oranges, pommes, citron, kaki, poivrons, courgette et salade ! Et très honnêtement les produits étaient encore d’une très belle qualité ! Il aurait été bien dommage de les jeter ! Je vous laisse jeter un œil sur mon joli panier …. Vraiment, vraiment impossible d’imaginer ces beaux fruits et légumes terminer en compost!

J’ai profité de ce petit kilo de clémentines pour réaliser une recette toute simple et follement gourmande que j’avais vu passer sur la toile il y a plusieurs semaines : des clémentines enrobées de chocolat. Rien de plus simple : des quartiers de clémentines, du chocolat fondu et les toppings de votre choix (pistache et coco pour moi). Une sorte d’orangette en version healthy puisque les clémentines ne sont pas confites et qu’il n’y à aucun sucre ajouté si vous choisissez un chocolat qui n’en contient pas.

Chakchuka d’automne 🍂

La Chakchouka (ou encore tchektchouka, tchoukchouka ou tchoutchouka), pour celles et ceux qui ne connaissent pas, est un plat originaire du Maghreb. C’est une sorte de poêlée de poivrons, de tomates et d’oignons dans laquelle s’ajoute des œufs en fin de cuisson. Il est coutume de la déguster avec du pain que l’on trempe directement dans la préparation. C’est vraiment un plat que j’adore ! Gourmande à souhait avec ses bons légumes gorgés de soleil et ses œufs coulants dans lesquels il ne reste plus qu’à tremper un morceau de pain pita bien croustillant.

Le hic, c’est que la Chakchouka originale est plutôt un plat d’été, puisqu’elle se compose principalement de tomates et de poivrons… Autant dire qu’en cette fin novembre, c’est un peu râpé… Les tomates fraîches et les poivrons ont laissés place aux légumes d’automne sur les étales depuis plusieurs semaines.

Alors certes, une version de la Chakchouka réalisée avec des conserves de tomates (faites l’été dernier ou même achetées hein, y a pas de mal) c’est tout de même super bon, et puis ça apporte un peu de soleil dans nos assiettes d’automne ! Il m’arrive régulièrement d’en faire, le plat confort par excellence, simple et rapide. On peut même se laisser aller avec d’autres légumes qu’on aurait sous la main ! Vous est il déjà arrivé de casser un œuf dans un reste de ratatouille? Une merveille ….

Cette fois ci, j’avais envie de tenter une Chakchuka d’automne. J’ai donc choisi courge butternut et à la Jack be little, cultivées juste à côté de chez moi. Je les ai cuites et mixées de manière à obtenir une consistance lisse et assez liquide, mais épaisse. J’ai ajouté quelques poivrons grillés et marinés, des pois chiches, de la feta et du persil. Le tout relevé par un piment d’Espelette qui se marie à merveille avec la courge !
Voilà un repas d’automne, doux et réconfortant comme on les aime.

📝La recette :

Ingrédients :

  • 1kg de courge
  • 250g de pois chiches
  • 4 oeufs
  • 1 oignon
  • 1 gousse d’ail
  • Huile d’olive
  • 220g de Poivrons grillés marinés
  • 100g de Feta
  • Persil ou coriandre
  • Epices de votre choix : piment d’Espelette, cumin, coriandre …Sel, poivre

1. Faire revenir l’ail et l’oignon avec l’huile d’olive dans le fond d’une grande casserole (type cocote en fonte)

2. Détailler la chair de la courge en dès puis les faire revenir quelques minutes dans l’huile

3. Couvrir d’eau et laisser cuire jusqu’à ce que la courge soit bien tendre

4. Une fois cuite, la mixer finement. Ajouter au besoin un peu du jus de cuisson pour une version light (ou de crème liquide pour une version gourmande) puis assaisonner.

5. Dans une cocote en fonte ou une grande sauteuse, verser la préparation à base de courge , ajouter les pois-chiches et les poivrons grillés, ainsi que les épices de votre choix.

6. Porter à frémissement puis creuser 4 petits puits. Casser les œufs directement dans les cavités. Couvrir et laisser cuire une dizaine de mn (ou plus, ou moins selon vos goûts).

7. Au moment de servir, émietter un peu de feta et parsemer de persil ciselé.

8.Servir avec du pain

Blanquette végétarienne à la panisse

Voilà un sacré bon moment que je n’avais pas cuisiné de blanquette … Un plat auquel je ne pense pas à vrai dire, et pour cause, il est en principe très axé sur la viande ( veau ou poulet en général), ce qui fait qu’il était plus ou moins sorti de mes habitudes alimentaires ces dernières années.

Les températures automnales, le confinement, l’approche des fêtes … Autant de raisons valables d’avoir envie de se mettre aux fourneaux et de se mijoter un bon petit plat doux et réconfortant, qui embaume la maison ! La blanquette n’est elle pas idéale pour ça?!

Pour cette blanquette, je me suis servie d’une recette relativement classique, (si vous avez une recette fétiche, elle sera parfaite!). Les seules originalités tiennent en deux éléments : L’utilisation de la panisse en remplacement de la viande et l’ajout de fécule de maïs dans la sauce pour une recette sans gluten.

Avant de vous détailler la recette, quelques mots sur la panisse. Il s’agit d’une spécialité très appréciée dans le sud de la France, avec pour ingrédient principal la farine de pois chiches.

Ce n’est pas très compliqué à réaliser et cela ne nécessite que peu d’ingrédients. Par manque de temps aujourd’hui, j’en ai utilisé une toute prêtre de la marque cerealpes, achetée en magasin bio, mais si cela vous intéresse, je pourrai vous donner ma recette de panisse maison dans un prochain post.

Ingrédients (Pour 4.P)

  • 1 Oignon
  • 1 Branche de thym
  • 4 Feuilles de laurier
  • 1 Bouquet de persil
  • 1 Blanc de poireau
  • 300g de champignons de Paris
  • 2 Belles carottes
  • Une quinzaine de petits oignons blancs en saumure
  • 50g de beurre
  • 600/700g d’eau
  • 40g de farine (blé, pois chiches) ou 30g de fécule de maïs
  • 100g de crème liquide légère
  • 1 jaune d’œuf
  • Sel, poivre

Préparation :

  1. Hacher l’oignon et le persil et les déposer dans une cocotte. Ajouter les poireaux et carottes coupés en petits tronçons, le thym, le laurier et l’eau. Saler et poivrer puis laisser mijoter une quinzaine de minutes.
  2. Couper les champignons en 4 puis les ajouter à la préparation. Prolonger la cuisson de 5mn.
  3. A la fin de la cuisson, filtrer les légumes cuits et les réserver, en prenant soin de conserver le jus de cuisson.
  4. Ajouter la farine au jus de cuisson puis mélanger tout en chauffant à feu doux.
  5. Ajouter la crème liquide et l’œuf et prolonger la cuisson de 5mn. En fonction de la consistance souhaitée, ajouter éventuellement un peu d’eau ou de farine (surtout pour la version fécule de maïs qui a tendance à épaissir rapidement la sauce).
  6. Découper des petits dès de panisse puis les ajouter aux légumes. Verser le tout dans un plat de service puis napper de sauce et servir chaud.

Et juste pour le plaisir, une dernière photo, car vous le savez, c’est une deuxième passion en dehors de la cuisine! Cette photo a été réalisée avec les mêmes éléments mais un autre décor pour une toute autre ambiance.

Bouillon thaï

Une recette qui me fait toujours plaisir, d’autant plus avec ce froid ambiant, et il faut reconnaître qu’après les festivités de ces derniers jours ce n’est pas du luxe non plus

Ce bouillon Thaï, avec ses saveurs subtilement épicées me procure à chaque fois le même sentiment de douceur et réconfort en même temps qu’une sensation de chaleur et d’apaisement immédiat.

Je me sers toujours de la même base pour le bouillon, celui de Marie Laforet, à la pâte de curry rouge et au beurre de cacahuète. C’est vraiment l’un des meilleurs que j’ai goûté ! Je l’adapte un peu en fonction des humeurs et de ce que j’ai sous la main, toujours un pur bonheur 🙏🏻

Ingrédients 

pour 2/4 personnes

-1oignon
-1poivron rouge
-1grosse carotte
-2 cs d’huile d’olive
-1cs d’huile de sésame
-2cs de beurre de cacahuète
-1cs de bouillon en poudre
-2cc de tamari
-1/2 cc de pâte de curry rouge
-1/2 cc de gingembre frais râpé
-1 citron vert
-feuilles de coriandre fraiche
-eau

Préparation :

•Couper l’oignon et le poivron en fines lamelles et la carotte en fin bâtonnets.
• Dans une sauteuse, faire chauffer l’huile d’olive à feu moyen, y faire revenir l’oignon et le poivron quelque minutes, puis ajouter l’huile de sésame et les carottes.
• Couvrir d’eau, et ajouter le bouillon en poudre, la pâte de curry rouge et le beurre de cacahuètes.
• Laisser mijoter 5 bonnes minutes et bien remuer. Ajouter le tamari et le gingembre laisser cuire à nouveau quelques minutes (ajouter des nouilles si vous le voulez)
• Servir avec de la coriandre fraîchement hachée et des quartiers de citron vert à presser sur la soupe juste avant de déguster

Le petit déjeuner by Tetley Bio

[Contenu publicitaire]

Vous le savez, j’ai une morning routine bien en place depuis quelques mois. Je n’hésite plus à mettre le réveil de bonne heure pour pouvoir profiter d’un vrai moment de calme et de détente au petit déjeuner. Une manière pour moi d’attaquer la journée sereine et revitalisée.

L’un de mes rituels sacré du matin, c’est de boire une bonne tasse de café ou de thé bien chaud! J’aime varier les plaisirs et les goûts en fonction des humeurs.

J’ai récemment eu le plaisir de découvrir la nouvelle gamme de thés « Tetley Bio». Je connaissais déjà la marque, et j’affectionne particulièrement son côté simple et authentique. L’entreprise défend des valeurs et une éthique forte,notamment par son engagement actif au sein de l’Ethical Tea Partnership (ETP – Partenariat pour le thé équitable), ainsi que pour sa détermination à s’approvisionner totalement en thé auprès d’exploitations ayant obtenu la certification « Rainforest Alliance Vérifié », qui a pour vocation de préserver la biodiversité et d’assurer des moyens de subsistances durables.

Vous imaginez bien que lorsque j’ai appris que Tetley sortait en plus de tout cela, sa gamme bio, il n’a pas fallu argumenter très longtemps pour me convaincre de tester et de vous parler de ces produits !

J’ai donc eu l’occasion de tester 4 thés bios:

– Un thé noir

– Un thé vert

– Un thé earl grey noir

– Un thé earl grey vert

Chaque boîte en carton, sans sur-emballage, contient 20 sachets, sans enveloppes individuelles. Tetley persiste et signe dans la simplicité et l’authenticité et va même encore plus loin en proposant des sachets de thé sans fils ni étiquettes.

Le thé earl grey noir est mon chouchou de tous les thés, surtout au petit déjeuner ! Je suis fan de son petit goût bergamote et le thé noir donne le petit coup de boost nécessaire pour bien démarrer la journée. J’ai bien apprécié les thés verts également ! Plus doux ils se prêtent également à merveille à un petit déjeuner ou encore a une petite pause dans la journée!

Une offre Tetley est en cours chez Shopmium : Jusqu’à 1,50€ remboursé (https://offers.shopmium.com/fr/n/nouvelle-gamme-bio).

*Les avis et opinions présentés m’appartiennent et ne reflètent pas ceux de la marque.

Babka à la pâte à tartiner

Cette Babka, je voulais la tester depuis un bon moment déjà ! A force d’en voir de part et d’autre sur les réseaux sociaux, je mourais d’envie d’essayer mais je me suis plusieurs fois laissée décourager par le temps de réalisation qu’elle nécessite, mais aussi, il faut se l’avouer, par peur de la technicité qu’elle requiert !

Un dimanche, alors que je venais de terminer la pâte à brioche que j’ai l’habitude de faire et de refaire pour le petit déjeuner, je me suis dit que j’avais déjà fait la moitié du boulot et que ça valait peut être le coup de tenter !

Dans cet article, je vous donne bien sûr ma recette de Babka à la pâte à tartiner, mais aussi un récap’ de toutes les astuces piochées ici et là qui ont contribuées à sa réussite !

A savoir avant de commencer : Tout ou presque, va se jouer sur la pousse de la brioche ! Pas assez longue et la brioche ne lèvera pas (vous risquez alors de vous retrouver avec une mie compacte). Une pousse trop longue, et elle retombera comme un soufflé!

Après avoir échangé avec plusieurs pros de la Babka et glané moultes informations sur le net, le bilan est sans appel: La pâte doit absolument transiter par le froid pour un façonnage plus aisé et des marbrues plus nettes! C’est donc la, l’élément primordial d’une Babka réussie!

Ingrédients:

  • 15g de lait
  • 20g de levure boulangère fraîche ou 2c.a. café de levure boulangère sèche
  • 350g de farine T55 ou T65 + un peu pour fariner
  • 4 oeufs
  • 40g de sucre
  • 1c.a.café de sel
  • 150g de beurre mou
  • 150g de pâte à tartiner

Préparation:

  1. Faire tiédir le lait (37 degrés maximum, au risque de « tuer » la levure si la température était plus élevée), puis délayer la levure jusqu’à ce qu’elle soit complètement dissoute.
  2. Ajouter la farine tamisée, le lait, le sucre puis pétrir une dizaine de minutes. Ajouter le beurre ramolli au fur et à mesure tout en continuant de pétrir. La pâte doit avoir une consistance élastique et doit se décoller facilement des doigts.
  3. Transvaser la pâte dans un grand saladier, couvrir d’un torchon et laisser reposer dans un endroit chaud, à l’abri des courants d’air, pendant 3h. A l’issu de la première pousse, la pâte doit avoir doublé de volume. Attention une pâte qui lève trop risque de retomber complètement à la cuisson.
  4. A l’issue des 3h de pousse, placer la pâte au réfrigérateur. L’idée est de la laisser plusieurs heures, voir une nuit entière. Pour les plus pressés, 3h feront l’affaire.
  5. Une fois la pâte bien réfrigérée, fariner un plan de travail et étaler la pâte de manière à former un rectangle mesurant la longueur du moule et deux fois sa largeur.
  6. Étaler la pâte à tartiner sur toute la surface, en laissant 2cm libres sur chaque bords.
  7. Rouler ensuite la pâte en partant du bas vers le haut.
  8. couper le rrouleau de pâte en deux dans le sens de la longueur, puis tresser la brioche.
  9. Placer dans un moule à cake chemisé d’une feuille de papier cuisson, couvrir d’un torchon, puis laisser pousser de nouveau une heure à température ambiante. Si la pâte ne lève pas beaucoup plus, pas de panique ! Il vaut mieux une pâte un peu moins levée que trop! La levure l’aidera à gonfler encore un peu en cuisson, contrairement à la pâte trop levée qui retombera.
  10. Préchauffer le four à 150 degrés, puis cuire la brioche 1h environ. (Couvrir la brioche en cours de cuisson si elle dore trop rapidement).
Le tressage avant cuisson.

J’ai choisi de ne pas réaliser de dorure à l’œuf, pour le pas « casser » le visuel du tressage. En revanche, pour un joli fini bien brillant, j’ai réalisé un petit sirop rapide : 10cl d’eau chaude + 50g de sucre, que j’ai ensuite badigeonné au pinceau une fois la Babka refroidie.

Riz au lait

A chaque fois que je fais ce riz au lait, je replonge en enfance … Toujours la même recette, tiède et bien crémeux, avec de la vanille et de la cannelle… Il est si doux ! Un gros câlin dans un petit pot!!

Cette fois ci, je l’ai accompagné d’un coulis de Kaki, juste mijoté à feu doux et mixé, sans ajout de sucres. Ça change un peu et c’est bien bon

Ingrédients:

  • 1000g de lait entier
  • 180g de riz rond blanc, spécial dessert
  • 100g de sucre de canne blond
  • 1 gousse de vanille
  • Facultatif : Cannelle, fleur d’oranger, raisins secs, extrait de vanille…

Préparation:

  1. Faire chauffer le lait avec la gousse de vanille, sans le porter à ébullition.
  2. Faire cuire le riz 20 a 30mn, en remuant régulièrement.
  3. En fin de cuisson, ajouter le sucre (et au choix: cannelle, raisins, vanille liquide…) puis prolonger la cuisson de 10mn.

Fondants à la crème de marrons

Des moelleux au coeur scandaleusement dégoulinant de crème de marrons

Depuis le mois de septembre, je teste la « TheFlexibleBox » : une box mensuelle de petites douceurs healthy, généralement françaises et bio, parfois végan ou sans gluten, bref une box gourmande, inscrite dans l’ère du temps qui s’adapte vraiment à mes envies !

En ce qui me concerne, j’ai été conquise dès la première box ! Un emballage respectueux de l’environnement, des produits de qualité en full Size (parce qu’on est d’accord que s’abonner pour ne recevoir que des échantillons ça ne fait pas rêver …), une compo irréprochable bref le bonheur !

L’un des produits de ma box d’Octobre était une crème de marrons de la marque « Tartines ». J’ai choisi de la travailler comme insert de petits gâteaux moelleux, pour en faire des cœurs coulants au caramel.

La recette est dispo ici:

https://www.theflexiblebox.com/article/fondants-a-la-creme-de-marron

L’intégralité des produits et des box précédentes en détail sur mon Instagram « Greenandpositive » et sur celui de « TheFlexibleBox »

-5€ de remise de sur votre premier mois d’abonnement avec le code EMILIE5

Cinamon Rolls

En pleine récidive de « Délit de cannelle » avec ces Cinamon Rolls!

Les Cinamon Rolls sont de délicieuses petites brioches roulées à la cannelle, terriblement moelleuses, avec un glaçage gourmand et fondant.

Je me suis servie de la recette de Herve cuisine (ici). J’adore ses recettes, elles sont simples et très bien expliquées, toujours un succès ! Vous me connaissez, j’ai adapté cette recette en version sans gluten et allégée en sucres pour encore plus de plaisir !

Par ces belles journées d’automne, accompagnés d’un bon thé fumant: douceur, chaleur et réconfort garantis !

Ingrédients (pour 6 personnes) :

Pour la brioche roulée :

  • 1 sachet de levure boulangère sèche
  • 75g de beurre
  • 600g de farine (pour ma part, j’ai utilisé un mix pâtisserie sans gluten, la farine riz/châtaigne fait très bien l’affaire également! ).
  • 230ml de lait tiède
  • 80g de sucre de fleurs de coco
  • 2 oeufs

Pour le sucre à la cannelle:

  • 50g de sucre de fleurs de coco
  • 10g de cannelle
  • 50g de beurre fondu

Pour le glaçage:

  • 2 petits suisses
  • 50g d’erythritol (édulcorant naturel qui fonctionne très bien en remplacement du sucre glace).
  • 1c.a café d’extrait de vanille

Préparation :

  1. Délayer la levure dans le lait tiède et le sucre, puis réserver
  2. Faire eun puit avec la farine, ajouter les œufs et terminer par le mélange lait/levure/ sucre et le beurre fondu.
  3. Former une boule avec la pâte puis réserver une heure dans une étuve (un four éteint avec un bol d’eau bouillante fait très bien l’affaire).
  4. Après la première pousse, étaler finement la pâte sur un plan de travail.
  5. A l’aide d’un pinceau de cuisine, badigeonner la pâte de beurre fondu puis saupoudrer du mélange sucre/ cannelle.
  6. Rouler en boudin et tailler des tronçons réguliers d’environ 3/4 cm de large.
  7. Disposer les roulés dans un plat à gratin, sur une feuille de papier cuisson. Puis remettre sous étuve pendant une heure.
  8. A la fin de la seconde pousse, préchauffer le four à 200 degrés puis cuire les roulés pendant 15/20mn.
  9. Pour le glaçage : mélanger le fromage blanc avec le Sucrant et la vanille, verser ensuite sur les roulés à la sortie du four et dégustez sans tarder.

Gratin de courgettes façon crumble

L’été est bel et bien terminé, les tomates et les aubergines laissent peu à peu place aux courges sur nos étales, mais il reste encore quelques courgettes chez mes maraîchers locaux, j’en profite pour réaliser un gratin de courgettes tout simple et que j’adore, avec des courgettes râpées, des œufs et de la crème. Pour changer un peu, je l’ai agrémenté d’un crumble salé, à la farine d’épeautre et au parmesan, un plat doux et chaud idéal par ces belles journées d’automne 🍂.

Ingrédients (pour 4 personnes):

Pour la base de courgettes:

  • 4 courgettes (en fin de saison, elles sont plutôt petites).
  • 15cl de crème liquide épaisse
  • 2 oeufs
  • Une petite poignée d’emmental râpé, ou plus, ou pas du tout 😉😋
  • Sel, poivre, muscade

Pour le crumble salé :

  • 80g de parmesan râpé
  • 80g de beurre
  • 80g de farine d’épeautre

Préparation:

  1. Râper les courgettes.
  2. Ajouter les œufs, la crème et le fromage. Saler et poivrer en fonction des goûts, et ajouter une petite pincée de muscade fraîchement moulue.
  3. Verser dans le fond d’un plat à gratin.
  4. Pour le crumble : mélanger l’ensemble des ingrédients avec les doigts jusqu’à ce que le beurre se mélange bien. La pâte a crumble doit être friable.
  5. Émietter la pâte à crumble sur le dessus du gratin et enfourner à 180 degrés pour 30/40mn.