Pâtes de Konjac Curcuma-Citron

Toujours dans l’idée d’alléger un peu les repas après les fêtes et d’éliminer les toxines accumulées sans pour autant tomber dans l’ennui, je vous parle aujourd’hui des pâtes de Konjac.

D’après un sondage réalisé sur Instagram, vous êtes nombreux à connaître le Konjac. Pour les autres, (Si comme ma BFF d’amour, tu penses à ton éponge cosmétique), le Konjac est une plante vivace qui pousse à partir d’un rhizome tubéreux. Oui c’est un peu barbare tous ces mots et ça ne fait pas rêver décrit ainsi, mais en gros: c’est une plante tropicale originaire de l’Asie du Sud Est, qui ressemble un peu à un arum. Les pâtes de Konjac sont faites à partir de son bulbe.

Au final, cela nous donne des pâtes (ou du riz aussi!) peu caloriques, sans gluten et sans sucres, avec un fort pouvoir detoxifiant puisqu’elles sont capable d’absorber sucres et graisses, tout en étant vraiment rassasiantes puisqu’elles gonflent dans l’estomac! Elles sont très digestes et relativement simple à préparer (quelques minutes dans l’eau bouillante. De plus en plus de marques proposent même une version sans cuisson).

Côté goût c’est vraiment neutre, donc on peut les cuisiner de multiples façon, elles prendront le goût des accompagnements. Ici, j’ai préparé une recette avec du brocoli cuit à la vapeur (Detox++), et une sauce au yaourt végétal coco, curcuma et citron.

Ingrédients :

  • 75g de Shiratakis de Konjac . J’ai utilisé la marque Celnat (avec cuisson dans l’eau bouillante. Il en existe également sans cuisson !)
  • 1/2 brocoli préalable cuit (a l’eau ou à la vapeur) et détaillé en fleurettes
  • 150ml de yaourt végétal coco (Soja ou amande, ça marche aussi!)
  • 1/2 citron jaune
  • 1c.c de Curcuma fraichelement moulu (ou a défaut, en poudre)
  • 1 petite poignée de noix de cajou

La recette:

1. Préparer le Konjac comme indiqué sur le paquet.

Attention , il existe de nombreuses manières de le préparer, tous les konjacs ne se cuisent pas! La plupart des marques proposent désormais un Konjac cuit en revanche il n’est pas toujours rincé ni essoré. Le mieux reste de vous fier aux indications du paquet .

2. Dans une sauteuse, faire revenir le Konjac avec le yaourt végétal, le curcuma et assaisonné selon vos goûts.

3. Déposer les fleurettes de brocoli cuites directement sur les pâtes, disposer quelques noix de cajou concassées. Servir tiède.

Gnocchis de patate douce

Vous le savez, la patate douce à la maison c’est une vraie histoire d’amour ! J’adore la cuisiner et la déguster et il semblerait que mon mini ait hérité de certaines de mes addictions culinaires, dont celle-ci!

Étant donné qu’on en mange environ une fois par semaine, j’aime bien varier: en purée, rôties, en gaufres, en croquettes … et maintenant en Gnocchis !

Je m’attendais à ce que la recette soit bien plus compliquée. En réalité rien de bien sorcier il faut juste un peu de temps devant soi, anticiper la cuisson de la patate douce et s’armer de patience pour le façonnage.

Je vous laisse juste ici la recette et les étapes . Je vous donne également quelques idées d’accompagnement en fin d’article.

Ingrédients : (pour 2 personnes)

  • 300g de patate douce
  • 70g de fécule de maïs
  • 60g de farine (blé ou autre) + un peu pour fariner
  • Sel, poivre
  • Facultatif : cumin ou muscade

1. Faire cuire les patates douces au four à 240 degrés pendant environ 30/40mn selon leur taille. Il faut que la chair soit bien tendre à l’intérieur. (Surtout surtout pas à l’eau, sinon la pâte sera trop humide et collante).

2. Laisser les patates douces tiédir. Retirer la peau, et éventuellement les petits endroits un peu secs pour éviter les morceaux, puis écraser le tout en purée.

3. Creuser un puit au centre puis ajouter la farine, le sel, le poivre et les épices.

4. Mélanger à la main jusqu’à pouvoir former une boule. Si la pâte est encore légèrement collante c’est normal . Si elle l’est trop en revanche ajouter de la farine.

5. Diviser la pâte en 4 pâtons, puis rouler chacun deux en boudin. Couper ensuite à intervalle régulier pour obtenir des petites boules. Rouler dans le creux de là main puis faire rouler contre le dos d’une fourchette pour marquer les gnocchis.

6. Plonger dans l’eau bouillante (environ 10/15 à la fois). Lorsque les gnocchis remontent à la surface ils sont cuits. Vous pouvez les déguster tels quels, ou les faire revenir à la poêle dans un peu de beurre ou d’huile végétale.

Pour l’accompagnement, j’ai choisi ici des feuilles d’épinards, des champignons de Paris, du pesto et un peu de parmesan.

Variante : Pour les amoureux de fromage, je vous conseille également une crème au gorgonzola, un vrai régal !

Sauve ton bio – Post zéro déchets

J’ai récemment fait la connaissance de Manon, de «Sauve ton bio ». Le concept est simple: Chaque jour ou presque, des paniers de fruits et légumes bios et de saison sont à récupérer. Vous les achetez 50% moins cher que ce qu’ils valent. La raison? Ils ne sont pas toujours calibrés, parfois moches(ou pas!), à consommer rapidement, ou encore issus d’un sûr-stock des maraîchers.

Pour le moment, les paniers sont à récupérer chaque jour ou presque sur différentes communes de Loire Atlantique et de Bretagne en vous connectant sur l’application ou sur ce site : http://www.sauvetonbio.fr/ou-nous-trouver

J’ai récupéré mon premier panier dimanche dernier et je n’ai pas été déçue ! Salade, chou, avocat, clémentines, oranges, pommes, citron, kaki, poivrons, courgette et salade ! Et très honnêtement les produits étaient encore d’une très belle qualité ! Il aurait été bien dommage de les jeter ! Je vous laisse jeter un œil sur mon joli panier …. Vraiment, vraiment impossible d’imaginer ces beaux fruits et légumes terminer en compost!

J’ai profité de ce petit kilo de clémentines pour réaliser une recette toute simple et follement gourmande que j’avais vu passer sur la toile il y a plusieurs semaines : des clémentines enrobées de chocolat. Rien de plus simple : des quartiers de clémentines, du chocolat fondu et les toppings de votre choix (pistache et coco pour moi). Une sorte d’orangette en version healthy puisque les clémentines ne sont pas confites et qu’il n’y à aucun sucre ajouté si vous choisissez un chocolat qui n’en contient pas.

Chakchuka d’automne 🍂

La Chakchouka (ou encore tchektchouka, tchoukchouka ou tchoutchouka), pour celles et ceux qui ne connaissent pas, est un plat originaire du Maghreb. C’est une sorte de poêlée de poivrons, de tomates et d’oignons dans laquelle s’ajoute des œufs en fin de cuisson. Il est coutume de la déguster avec du pain que l’on trempe directement dans la préparation. C’est vraiment un plat que j’adore ! Gourmande à souhait avec ses bons légumes gorgés de soleil et ses œufs coulants dans lesquels il ne reste plus qu’à tremper un morceau de pain pita bien croustillant.

Le hic, c’est que la Chakchouka originale est plutôt un plat d’été, puisqu’elle se compose principalement de tomates et de poivrons… Autant dire qu’en cette fin novembre, c’est un peu râpé… Les tomates fraîches et les poivrons ont laissés place aux légumes d’automne sur les étales depuis plusieurs semaines.

Alors certes, une version de la Chakchouka réalisée avec des conserves de tomates (faites l’été dernier ou même achetées hein, y a pas de mal) c’est tout de même super bon, et puis ça apporte un peu de soleil dans nos assiettes d’automne ! Il m’arrive régulièrement d’en faire, le plat confort par excellence, simple et rapide. On peut même se laisser aller avec d’autres légumes qu’on aurait sous la main ! Vous est il déjà arrivé de casser un œuf dans un reste de ratatouille? Une merveille ….

Cette fois ci, j’avais envie de tenter une Chakchuka d’automne. J’ai donc choisi courge butternut et à la Jack be little, cultivées juste à côté de chez moi. Je les ai cuites et mixées de manière à obtenir une consistance lisse et assez liquide, mais épaisse. J’ai ajouté quelques poivrons grillés et marinés, des pois chiches, de la feta et du persil. Le tout relevé par un piment d’Espelette qui se marie à merveille avec la courge !
Voilà un repas d’automne, doux et réconfortant comme on les aime.

📝La recette :

Ingrédients :

  • 1kg de courge
  • 250g de pois chiches
  • 4 oeufs
  • 1 oignon
  • 1 gousse d’ail
  • Huile d’olive
  • 220g de Poivrons grillés marinés
  • 100g de Feta
  • Persil ou coriandre
  • Epices de votre choix : piment d’Espelette, cumin, coriandre …Sel, poivre

1. Faire revenir l’ail et l’oignon avec l’huile d’olive dans le fond d’une grande casserole (type cocote en fonte)

2. Détailler la chair de la courge en dès puis les faire revenir quelques minutes dans l’huile

3. Couvrir d’eau et laisser cuire jusqu’à ce que la courge soit bien tendre

4. Une fois cuite, la mixer finement. Ajouter au besoin un peu du jus de cuisson pour une version light (ou de crème liquide pour une version gourmande) puis assaisonner.

5. Dans une cocote en fonte ou une grande sauteuse, verser la préparation à base de courge , ajouter les pois-chiches et les poivrons grillés, ainsi que les épices de votre choix.

6. Porter à frémissement puis creuser 4 petits puits. Casser les œufs directement dans les cavités. Couvrir et laisser cuire une dizaine de mn (ou plus, ou moins selon vos goûts).

7. Au moment de servir, émietter un peu de feta et parsemer de persil ciselé.

8.Servir avec du pain

Bouillon thaï

Une recette qui me fait toujours plaisir, d’autant plus avec ce froid ambiant, et il faut reconnaître qu’après les festivités de ces derniers jours ce n’est pas du luxe non plus

Ce bouillon Thaï, avec ses saveurs subtilement épicées me procure à chaque fois le même sentiment de douceur et réconfort en même temps qu’une sensation de chaleur et d’apaisement immédiat.

Je me sers toujours de la même base pour le bouillon, celui de Marie Laforet, à la pâte de curry rouge et au beurre de cacahuète. C’est vraiment l’un des meilleurs que j’ai goûté ! Je l’adapte un peu en fonction des humeurs et de ce que j’ai sous la main, toujours un pur bonheur 🙏🏻

Ingrédients 

pour 2/4 personnes

-1oignon
-1poivron rouge
-1grosse carotte
-2 cs d’huile d’olive
-1cs d’huile de sésame
-2cs de beurre de cacahuète
-1cs de bouillon en poudre
-2cc de tamari
-1/2 cc de pâte de curry rouge
-1/2 cc de gingembre frais râpé
-1 citron vert
-feuilles de coriandre fraiche
-eau

Préparation :

•Couper l’oignon et le poivron en fines lamelles et la carotte en fin bâtonnets.
• Dans une sauteuse, faire chauffer l’huile d’olive à feu moyen, y faire revenir l’oignon et le poivron quelque minutes, puis ajouter l’huile de sésame et les carottes.
• Couvrir d’eau, et ajouter le bouillon en poudre, la pâte de curry rouge et le beurre de cacahuètes.
• Laisser mijoter 5 bonnes minutes et bien remuer. Ajouter le tamari et le gingembre laisser cuire à nouveau quelques minutes (ajouter des nouilles si vous le voulez)
• Servir avec de la coriandre fraîchement hachée et des quartiers de citron vert à presser sur la soupe juste avant de déguster

Le petit déjeuner by Tetley Bio

[Contenu publicitaire]

Vous le savez, j’ai une morning routine bien en place depuis quelques mois. Je n’hésite plus à mettre le réveil de bonne heure pour pouvoir profiter d’un vrai moment de calme et de détente au petit déjeuner. Une manière pour moi d’attaquer la journée sereine et revitalisée.

L’un de mes rituels sacré du matin, c’est de boire une bonne tasse de café ou de thé bien chaud! J’aime varier les plaisirs et les goûts en fonction des humeurs.

J’ai récemment eu le plaisir de découvrir la nouvelle gamme de thés « Tetley Bio». Je connaissais déjà la marque, et j’affectionne particulièrement son côté simple et authentique. L’entreprise défend des valeurs et une éthique forte,notamment par son engagement actif au sein de l’Ethical Tea Partnership (ETP – Partenariat pour le thé équitable), ainsi que pour sa détermination à s’approvisionner totalement en thé auprès d’exploitations ayant obtenu la certification « Rainforest Alliance Vérifié », qui a pour vocation de préserver la biodiversité et d’assurer des moyens de subsistances durables.

Vous imaginez bien que lorsque j’ai appris que Tetley sortait en plus de tout cela, sa gamme bio, il n’a pas fallu argumenter très longtemps pour me convaincre de tester et de vous parler de ces produits !

J’ai donc eu l’occasion de tester 4 thés bios:

– Un thé noir

– Un thé vert

– Un thé earl grey noir

– Un thé earl grey vert

Chaque boîte en carton, sans sur-emballage, contient 20 sachets, sans enveloppes individuelles. Tetley persiste et signe dans la simplicité et l’authenticité et va même encore plus loin en proposant des sachets de thé sans fils ni étiquettes.

Le thé earl grey noir est mon chouchou de tous les thés, surtout au petit déjeuner ! Je suis fan de son petit goût bergamote et le thé noir donne le petit coup de boost nécessaire pour bien démarrer la journée. J’ai bien apprécié les thés verts également ! Plus doux ils se prêtent également à merveille à un petit déjeuner ou encore a une petite pause dans la journée!

Une offre Tetley est en cours chez Shopmium : Jusqu’à 1,50€ remboursé (https://offers.shopmium.com/fr/n/nouvelle-gamme-bio).

*Les avis et opinions présentés m’appartiennent et ne reflètent pas ceux de la marque.

Cake moelleux à la noisette

« La passion est toujours la réponse. C’est le feu dont on a besoin pour éclairer l’âme ».

C’est ainsi que je me retrouve parfois aux fourneaux à une heure ou en général on est au lit. Cette recette de cake moelleux à la noisette m’a littéralement obsédée toute une journée avant que je ne puisse rentrer pour lui donner vie. Le résultat était à la hauteur de mes attentes, avec ce cake gourmand au moelleux incomparable!

Je vous partage ici la version classique du gâteau, réalisable facilement en toute saison. Pour la version figues il suffira d’insérer des morceaux de figues fraîches (3 ou4 belles figues) au centre, avant cuisson.

A court d’œufs au moment de la préparation, j’en ai profité pour tester le substitut de blanc d’œuf « veg white » de chez arche. La notice est très claire, il faut utiliser une cuillère de poudre pour 2 oeufs, ajouter un peu d’eau et battre 5 bonnes minutes. Ensuite la préparation s’utilise en remplacement des blancs d’œufs.

Ingrédients:

  • 150g de farine de châtaigne
  • 100g de poudre de noisettes
  • 30g de sucre de fleurs de coco
  • 4 blancs d’œufs battus en neige (ou 2 cuillères de « veg white »)
  • 1c.a.café de bicarbonate alimentaire
  • 3c.a.soupe d’huile de noisette
  • 1c.a.soupe de purée de noisette
  • 180g de compote de pommes, sans sucres ajoutés

Préparation:

  1. Préchauffer le four à 180 degrés.
  2. Mélanger ensemble tous les ingrédients secs.
  3. Creuser un puit, et y verser la compote et la purée de noisette, puis mélanger jusqu’à obtenir une pâte homogène.
  4. Ajouter ensuite les blancs d’œufs ou le substitut veg white
  5. Cuire pendant 20mn à 180 degrés.

Tuiles de sarrasin à la crème de chou fleur, noisette et vanille

Il y a quelques semaines, j’ai fait la connaissance de Laura et Marion, de « collectif.cordial » : Deux super filles qui se sont lancées le défi de créer un apéritif sans alcool français, engagé et durable, avec une composition plus saine que ce que l’on peut trouver actuellement sur le marché.
Très emballée par ce beau projet, j’ai à cœur de les soutenir dans leur initiative et pour cela, j’ai crée cette recette de Tapas d’automne, en guise d’accompagnement de leurs douces boissons.

Il s’agit d’une tuile de sarrasin, garnie d’une crème de chou fleur à la vanille et à la noisette. Une bouchée d’inspiration bretonne aux douces saveurs d’automne!

Ingrédients: (Pour 6 Tapas)

  • 1 galette de sarrasin
  • 250g de chou fleur (préalablement cuits à la vapeur)
  • 100g de crème épaisse
  • 1 C.à.soupe d’huile de noisette
  • Une dizaine de Noisettes grillées
  • 1 gousse de vanille ou de l’extrait de vanille en poudre
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Préchauffer le four à 150 degrés.
  2. A l’aide d’un emporte pièces, détailler 6 disques dans une galette de sarrasin. Les déposer sur un objet arrondi allant au four. (J’ai utilisé un rouleau à pâtisserie en bois).
  3. Réserver les chutes qui pourront être transformées en chips de sarrasin.
  4. Cuire environ 15mn, jusqu’à ce que les tuiles soient croustillantes.
  5. Pour la crème de chou fleur, placer dans le bol d’un blender les fleurettes cuites à la vapeur, la crème, l’huile de noisette et les noisettes concassées (en réserver 3 pour la finition).
  6. Fendre la gousse de vanille et gratter de manière à ajouter l’équivalent d’une pointe de couteau, assaisonner puis mixer l’ensemble.
  7. A l’aide d’une poche à douile, garnir les tuiles de crème et parsemer de quelques morceaux de noisettes.
  8. Servir sans tarder pour que les galettes ne ramollissent pas.

La crème peut être préparée la veille. Pour les tuiles de sarrasin il vaut mieux les réaliser le jour même et les garnir au dernier moment pour qu’elles restent bien croustillantes.

Si vous souhaitez utiliser les chutes de galettes pour en faire des chips de sarrasin, les détailler en morceaux et les placer sur une plaque allant au four pendant une dizaine de minutes à 150 degrés

Tartelette façon Panna Cotta

La douceur et le goût vanillé de la Panna Cotta en version tartelettes individuelles à la crème de coco, pour un dessert végétal et gourmand, avec un indice glycemique modéré.

La panna cotta fait partie intégrante de la gastronomie italienne ! Simple a réaliser, il suffit de trois ingrédients : de la crème liquide, un agent gélifiant et du sucre.

Pour rendre cette version plus végétale, j’ai choisi la crème de coco en remplacement de la crème liquide utilisée traditionnellement. (Que les puristes me pardonnent!)

N’utilisant pas de gélatine dans mes préparations, en raison de son origine animale, j’ai choisi ici l’agar-agar. Son pouvoir gélifiant est beaucoup plus fort, il est donc important de le doser avec attention.

La partie « sucre » de la recette, (pas indispensable pour moi et mon palais peu sucré) pourra quant à elle être réalisée avec un sucrant naturel. On oublie pour cette fois mon sucre de fleurs de coco fétiche, qui aurait pour effet de colorer la crème et on préfère le sirop d’agave ou mieux encore le Xylitol, qui permettra de conserver la jolie couleur blanche de la crème.

Ingrédients : (Pour 6 tartelettes)

  • 6 biscuits type sablés ou petits beurres (J’ai choisi ici des sablés vanille de la marque Gerblé, au Maltitol pour rester dans mon objectif de dessert IG bas)
  • 2 c.a.soupe d’huile de coco
  • 200ml de crème de coco
  • 10ml de sirop d’agave ou 1c.a café de Xylitol
  • 1 pincée d’extrait de vanille en poudre (ou l’équivalent d’une demi gousse)
  • 3g d’agar-agar
  • 6 framboises fraîches
  1. Émietter les biscuits (au mixeur ou en les écrasant dans un sac congélation), ajouter l’huile de coco et mélanger jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène.
  2. Déposer le biscuit dans le fond de 6 moules à tartelettes et laisser prendre au réfrigérateur le temps de préparer la suite.
  3. Dans une casserole, faire chauffer la crème de coco jusqu’à petite ébullition, en remuant sans cesse.
  4. Baisser la température à feu doux. Ajouter ensuite l’agar-agar, la vanille et le sucrant puis mélanger pendant 2 à 3mn.
  5. Verser la préparation dans les moules préparés, laisser refroidir, puis placer au réfrigérateur pendant au moins 3h.
  6. Au moment de servir, déposer une framboise fraîche sur chaque tartelette.

Tartelette crue au pudding de chia

Y a t’il des amateurs de pâtisserie crue par ici ? Si comme moi, vous aimez le cheesecake sans cuisson et le pudding de chia, cette recette devrait vous plaire !

Parfait pour un petit déjeuner gourmand et nourrissant, cette recette simple et rapide à préparer est également sans gluten et réduite en sucres. Si ce n’est pas le bonheur, on s’en approche quand même pas mal…

Ingrédients : (pour une tartelette)

Pour le biscuit :

  • 30g de son d’avoine
  • 15g de poudre d’amande
  • 2 cuillères à soupe d’huile de coco
  • 1 cuillère à café de sucre de fleurs de coco

Pour l’appareil :

  • 150g de yaourt (j’ai utilisé du Skyr aromatisé à la framboise, mais cela fonctionne également très bien avec un dessert végétal coco ou soja)
  • 3 cuillères à soupe de graines de chia
  1. Mettre les graines de chia à « temper » dans le yaourt. Elles vont ainsi gonfler et se gélifier pour donner de la texture à l’appareil.
  2. Pour le biscuit: mélanger dans un bol tous les ingrédients secs, puis ajouter l’huile de coco. Mélanger de nouveau jusqu’à ce que la préparation soit homogène. Si le biscuit vous semble trop sec et friable, ajouter un peu d’huile de coco.
  3. Remplir le fond d’un emporte pièces avec le biscuit et bien « tasser » avec le dos d’une cuillère.
  4. Déposer ensuite sur le dessus l’appareil « yaourt-chia »
  5. Réserver au frais 20mn minimum (encore meilleur fait la veille!)